Les œuvres de l'artiste WÜLFING

Il y a 2 œuvres.

Affichage 1-2 de 2 œuvre(s)

Anja Wülfing

ANJA WÜLFING

 

L’artiste allemande Anja Wülfing, née en 1969, diplômée en graphisme et directrice de son agence, fit ses premiers pas d’artiste peintre sous le regard bienveillant de son père.

 

NAISSANCE ET ÉPANOUISSEMENT D’UNE PEINTRE À CHOIX MULTIPLES : ANJA WÜLFING expose à la Galerie le Cube Vernet d’Avignon

« Mon père était peintre et lorsqu'il a décidé de mettre fin à sa carrière, il m'a donné tout son matériel de peinture à l'huile en disant : "Maintenant, c'est ton tour !" » Alors, « j'ai changé de métier de graphiste à peintre. »

Si Anja Wuelfing a repris tard le flambeau de son père, sa renommée dans le monde international de l’art contemporain a crû très rapidement : ses tableaux figurent dans la collection graphique du Musée d'art et d'industrie de Hambourg et, outre dans son Allemagne natale, ils s’exposent à travers l’Europe.

Anja Wülfing peint des natures mortes, des portraits, des animaux, orientant invariablement l’attention vers la beauté. En 2016, elle superpose des animaux sur des photographies et gravures anciennes ; parfois même, c’est une partie du personnage qu’elle remplace par une partie de son animal peint, transformant le sujet et ses comparses en « de douces créatures d’une réalité différente mais potentielle ».

 

LES MIXED MEDIA ET TOUT CE QU’ANJA WUELFING MÉLANGE forment un tout à la Galerie le Cube Vernet d’Avignon

Depuis lors, Anja Wülfing n’a pas cessé de mélanger les techniques artistiques lorsqu’elle a commencé à utiliser ensemble huile et acrylique dans des tableaux mêlant eux-mêmes peinture figurative et art abstrait. Elle a dû développer elle-même le procédé qui lui permet d’appliquer ses touches abstraites à la peinture acrylique hydrosoluble sur des personnages, parfois historiques, mythiques ou artistiques, précédemment représentés à la peinture à l’huile.

Collectionneurs et collectionneuses éprouveront toujours l’impression de contraste dans la précision apportée à la peinture du personnage précédant une spontanéité visible dans l’application des aplats et lignes.

Sur les tableauxAnja Wuelfing reprend des personnages de Rubens, on pourrait croire un instant que Helen Frankenthaler, précurseure du color field painting, est venue terminer l’ouvrage. Démonstration ou pas, l’amateur et l’amatrice d’art en jugeront, que les règles de l’art sont faites pour être transgressées et, ce faisant, sublimées.

 

ANJA WÜLFING ET SES TABLEAUX NÉO-CLASSIQUES sont à la Galerie le Cube Vernet d’Avignon

C’est récemment que la fascination d’Anja Wülfing pour les maîtres anciens des périodes baroque et rococo s’est vue enrichie de représentations classiques, toujours teintées de sa passion pour la peinture abstraite, comme dans In The Tapidarium After… une impression de confort à mi-chemin entre le caldarium et le frigidarium comme entre le figuratif et l’abstrait, telle l’attente entre un avant et un après en suspens ; il semble pourtant s’agir d’une attitude d’attente dynamique, tournée vers un avenir encore imaginaire entre les ombres et les lumières, tout comme celle de la toile Sabinella.

Les œuvres néo-classiques d’Anja Wuelfing, nus intemporels drapés dans des voiles abstraits,  sont souvent inspirées du travail du peintre anglais John William Godward, néo-classique victorien. Sur les mêmes thèmes représentés avec une grande douceur et une patience de copiste, l’artiste vient appliquer vivement ses couleurs vibrantes, y ajoutant une spontanéité abstraite en forme d’invitation à imaginer, de mouvement vers la sérénité.

 

 

To top

Nouveau compte S'inscrire